CBS vous accompagne

Nos adhérents

Newsletter CBS

Recevez votre lettre d'information

Missions et Stratégie du pôle

Un Pôle de Compétitivité, Pourquoi, Comment ?

Les pôles de compétitivité en France

Successivement lancés en 2005, 2006 et 2007, 71 pôles de compétitivité existent aujourd’hui, couvrant une variété de champs et secteurs de l’économie tels que l’aéronautique et l’espace, les micro- et nano-technologies, l’énergie, les transports, les technologies de l’information, la chimie, l’agriculture et les agro-ressources, l’industrie alimentaire, la santé, la finance…
En Midi-Pyrénées, on compte trois pôles de compétitivité : Aerospace Valley centré sur les secteurs aéronautique et spatial, AgriMip Innovation dédié à l’agriculture et à l’agro-alimentaire et Cancer-Bio-Santé impliqué dans la filière santé et biotechnologies en particulier dans le domaine de la lutte contre le cancer.

La définition officielle

Un pôle de compétitivité est, sur un territoire donné et une thématique spécifique :

  • l’association d’entreprises, de centres de recherche et d’organismes de formation
  • engagés dans une démarche partenariale (stratégie commune de développement)
  • destinée à dégager des synergies autour de projets innovants conduits en commun en direction d’un (ou de) marché(s) donné(s).

Le contexte

En 2004, dans un environnement mondial de plus en plus concurrentiel, la France a lancé, dans le cadre de sa nouvelle politique industrielle, une stratégie de “clustering” visant à définir et développer sur le territoire national un nombre limité de clusters thématiques capables de jouer en pôle position dans la compétition internationale.

Version française du cluster, le concept de pôle de compétitivité s’intègre dans la dynamique de « l’économie de la connaissance » et est basé sur un tripode « recherche, enseignement et industrie » avec l’ambition d’être à la fois un outil d’aménagement du territoire national et de promotion de l’innovation, de l’excellence scientifique et du leadership économique.

La stratégie et les objectifs

Créé en 2005 autour de deux objectifs essentiels : contribuer au développement de produits et technologies innovants pour améliorer le soin du patient et la lutte contre le cancer d'une part et le soutien à l'innovation et à la création de valeur en bio-santé d'autre part en jouant le rôle de catalyseur d'une bio-économie locale axée sur le développement de la filière biotech et santé, le pôle CBS a élargi fin 2013 son périmètre d'action à la thématique du vieillissement.

C’est donc autour de ces deux priorités de santé publique et au service de la filière bio-santé de Midi-Pyrénées et Limousin que le Pôle oriente ses missions essentielles telles que :

  • Fédérer et animer la communauté biotech et santé.
  • Favoriser le rapprochement entre laboratoires de recherche, start-up, PME et grands groupes.
  • Promouvoir l'interdisciplinarité, notamment autour du concept des NanoBioInfoTechnologies pour la Santé et les partenariats public-privé.
  • Stimuler l'émergence de projets collaboratifs à forte valeur ajoutée.
  • Accompagner le développement des entreprises y compris dans leur recherche de financement,
  • Etre force de propositions en matière d'équipements, d'infrastructures de projets structurants pour la filière santé.
  • Organiser des événements de dimension internationale à destination de la communauté scientifique et économique.
  • Mener une politique internationale active, au travers de partenariats avec d'autres bioclusters majeurs et accompagner le développement à l'international des entreprises.
  • Renforcer l'attractivité de la filière santé de la biorégion Midi-Pyrénées – Limousin.

Chercheurs et entrepreneurs sont mobilisés, dans le cadre d’une coopération public/privé, sur des projets nouveaux, porteurs d’innovation de rupture, de gain de compétitivité et d’emplois.

Quatre objectifs à la clef : 


  • Dynamiser l’emploi notamment industriel par le développement de projets coopératifs innovants et par la promotion des secteurs technologiques à forte valeur ajoutée et rassembler les talents dans un bassin d’emploi à haute qualification
  • Améliorer l’attractivité des territoires en rassemblant les compétences et les partenaires sur un territoire donné et en favorisant l’implantation d’équipes de recherche de haut niveau et d’entreprises extérieures
  • Mutualiser les ressources scientifiques et technologiques en rapprochant les organismes de Recherche et Développement et les entreprises
  • Drainer des financements, notamment publics, pour conduire des projets de R&D dans les meilleurs conditions tout en développant une culture du partenariat et de la coopération recherche-industrie et une stratégie et vision à moyen-terme de filière.

Et quatre éléments clefs de succès :