CBS vous accompagne

Nos adhérents

Newsletter CBS

Recevez votre lettre d'information

Le mot du Président

Légende :

Liberto Yubero,

Président du pôle de compétitivité Cancer-Bio-Santé

Les enjeux du pôle Cancer-Bio-Santé

Après une année 2015 de transition, l’année 2016 s’annonce essentielle pour le futur de notre pôle de compétitivité Cancer Bio Santé, et cela à bien des égards.
La nouvelle gouvernance doit relever de nombreux défis. En tout premier lieu, il nous faut remettre les entreprises et leur développement au centre de nos préoccupations quotidiennes. Pour cela, CANCER-BIO-SANTÉ a décidé de se rapprocher de BIO-MEDICAL-ALLIANCE en Haute-Garonne et d’INVIVOLIM en Limousin afin de mettre les entreprises et les entrepreneurs au cœur de son programme d’actions. Afin d’augmenter les chances d’apporter de la valeur à ses adhérents, CANCER-BIO-SANTÉ s’engage dans une politique d’Open Innovation, soucieux à la fois de mettre en réseau les entreprises petites et moyennes avec les grandes mais également d’augmenter les chances de synergies entre les adhérents et avec les milieux académiques. Il s’agit ainsi d’assurer la reprise et le renforcement de l’accompagnement des projets soumis à la labellisation et qui visent un financement, via notamment le Fonds Unique Interministériel (FUI). En second lieu, il s’agit de passer l’épreuve d’évaluation à mi-parcours de la troisième phase des pôles de compétitivité. Cette figure imposée nécessite un travail administratif important de recueil de données auprès de nos adhérents et une comparaison de nos résultats avec la feuille de route 2013-2018. Enfin, CANCER-BIO-SANTÉ est confronté à la raréfaction des fonds publics et à des équilibres budgétaires plus compliqués à atteindre. Cette baisse de moyens conjuguée à une équipe réduite, et bien inférieure aux autres pôles de compétitivité Santé, doit être prise en compte au moment de définir de nouveaux objectifs.
Sur le plan de son activité de soutien à l’innovation, en particulier dans la recherche contre le cancer, CANCER-BIO-SANTÉ remarque que s’il y a un cœur qui bat au sein de l’Oncopôle de Toulouse, force est de constater qu’il s’agit d’irriguer un écosystème bien au-delà de Toulouse. Ainsi pour déployer un programme d’open innovation entre industriels et assurer l’émergence de programmes de collaboration suffisamment nombreux et innovants, il faut augmenter le périmètre de travail. CANCER-BIO-SANTÉ a donc décidé de se rapprocher du Cancéropole Grand Sud-Ouest qui s’installe dans les mêmes locaux à l’Oncopôle et de déployer son programme d’Open Innovation en oncologie sur le même territoire, soit donc l’addition des deux nouvelles grandes régions LRMP et ALPC. Ce travail préparera l’intégration de CANCER-BIO-SANTÉ dans le programme européen Interreg Sudoe dont le territoire couvre précisément les deux nouvelles grandes régions et toute la péninsule ibérique.
Sans que cela ne prive l’oncologie de moyens et de ressources, le pôle CANCER-BIO-SANTÉ doit poursuivre son ouverture vers la thématique du vieillissement et les technologies du numérique, qui offrent autant de possibilités nouvelles de soutenir des projets dont dépendent non seulement le développement de nombreuses biotechs, mais également la robustesse des liens qui doivent s’imposer entre le monde de l’entreprise et celui des laboratoires académiques. Le rapprochement avec tous les acteurs de la filière santé est à ce sujet un jalon important pour le développement de CANCER-BIO-SANTÉ. Pour 2016, CANCER-BIO-SANTÉ retient deux axes de travail : l’interopérabilité entre les offres et systèmes et les modèles économiques.
Très vite nous allons être en situation de dialogue et de construction subtile avec nos collègues du pôle EUROBIOMED, pour intégrer la naissance de la grande région Languedoc-Roussillon -Midi-Pyrénées, sans oublier, pour ce qui concerne les thématiques dévolues à CANCER-BIO-SANTÉ, le Limousin dont nous souhaitons continuer à accompagner le développement de projets innovants. Les premiers contacts ont d’ores et déjà débuté et leur rythme va s’accélérer tout au cours de l’année. Ainsi, les 3 organisations distinctes de groupement d'entreprises limousines du secteur médical et paramédical, le Cluster Médical de la CCI de Limoges, la grappe d'entreprises INVIVOLIM et le Pôle de compétitivité CANCER-BIO- SANTÉ ont décidé de coordonner leurs actions dans le domaine de l'animation de l'innovation et du développement des entreprises de santé situées en Limousin.
Rien ne pourra se faire si nos partenaires territoriaux, institutionnels, politiques, et du monde du soin et de la recherche académique, ne sont également à nos côtés, tout comme nous devons rester proches de leur propres engagements.
C’est pour tout cela que les défis à court et moyen terme restent nombreux et complexes ; c’est pour cela également qu’ils sont exaltants et que les attentes de nos partenaires sont nombreuses.
Le nouveau Directeur Général du pôle CANCER-BIO-SANTÉ, Monsieur Alexis Monnier, aura la charge et l’ambition de conduire cette marche en avant du pôle CANCER-BIO-SANTÉ, épaulé par une équipe motivée et déterminée, sur laquelle il pourra compter. Les membres du bureau, la Commission scientifique et technique animée par le Professeur François Amalric, et l’ensemble de nos experts qui participent aux travaux de labellisation et des DAS (Domaines d’Activité Stratégique), sont autant d’atouts de grande valeur pour faire rayonner le plus largement possible le pôle CANCER-BIO-SANTÉ.
A titre personnel, j’exprime toute ma confiance à cette nouvelle gouvernance, et je tiens à remercier et à rendre hommage à l’équipe sortante dont le travail et la disponibilité sont à souligner car ils participent au continuum et à la pérennité de notre entreprise commune.

Liberto Yubero - Président du pôle Cancer-Bio-Santé